Présentation

Le Centre de Jour « Les Vraies Richesses » a été créé par l’association « Les Amis des Handicapés Mentaux » en septembre 1981.

Cette association, aujourd’hui présidée par Mme Bruna Sassi, est composée de personnes concernées par la question du handicap mental, en tant que parents ou en tant que professionnels. Elle a nommé ce centre « Les Vraies Richesses » en référence à l’essai de Jean Giono, grand romancier et essayiste.

Notre centre, agréé pour 20, accueille des jeunes adultes arriérés mentaux, de niveau modéré à sévère. Notre approche de la problématique de ces personnes se fonde sur trois axes :

 1. La prise en compte du niveau de développement réel pouvant seul permettre la définition d’une zone d’autonomie qui ne mettra pas la personne handicapée dans des situations intenables.

2. La dimension familiale est essentielle et sa collaboration sollicitée.

3. Le statut de la personne handicapée, en tant qu’homme ou femme participant à une vie sociale, se traduira par une attitude respectueuse, positive à leur égard.

L’action auprès des personnes que nous accueillons chaque jour a pour but de :

-l’inscrire dans une logique de développement psycho-socio-pédagogique,
-permettre l’insertion sociale de la personne handicapée mentale adulte,
-lui garantir la qualité de vie nécessaire à son épanouissement personnel.

Le centre accueille 20 personnes handicapées mentales adultes de niveau modéré à sévère en bonne santé mentale et ce du lundi au jeudi de 8.30 à 15.30 et le vendredi de 8.30 à 14.30.

Le centre est situé au cœur d’Anderlecht en face du métro St Guidon dans une spacieuse maison de maître 1900. Il dispose d’un jardin aussi grand qu’un petit parc à l’arrière.

Les activités se veulent pédagogiques et offrent un éventail varié.

Les participants forment 4 groupes fixes qui participent à toutes les activités proposées par les éducateurs qui sont spécialisés dans une ou plusieurs activités.

Les groupes passent, avec le même éducateur, soit la matinée soit l’après-midi. Pour 3 après midi par semaine, les participants sont soit répartis différemment, soit regroupés pour faire une activité commune.

Le suivi de chaque participant est très serré dans la mesure où l’équipe éducative a réunion trois fois par semaine.

La chef-éducatrice et la directrice se chargent des contacts avec les familles.

Chaque éducateur responsable d’atelier possède les compétences tout à fait particulières dans la matière qui lui est propre.

Nous fonctionnons par projet d’année académique : en septembre, chaque éducateur rencontre la directrice et la chef-éducatrice afin de présenter les activités qu’il envisage d’aborder durant l’année.

La structure de base des groupes limités à cinq personnes handicapées permet à l’éducateur de développer un travail très proche des besoins de chacun, un suivi au cas par cas et d’adapter les techniques aux difficultés individuelles.

 

Les commentaires sont fermés.